Le contexte

Je souhaite pédaler pour la coopération en traversant une partie de l’Angleterre, de la Belgique, de l’Allemagne, de la Tchécoslovaquie, de l’Autriche, du nord de l’Italie, le sud de la France, le nord de l’Espagne et peut-être le Portugal. Mon tour en vélo aura un titre : À la recherche de la philosophie de la coopération ! Tout en pédalant, je veux prendre du temps pour réfléchir davantage à cette philosophie et son incidence favorable sur les sociétés, philosophie originale qui, à mon sens, reste en partie à être dévoilée aujourd’hui. Je souhaite m’arrêter dans certains lieux particuliers où la coopération et les coopératives ont joué et continuent de jouer un rôle important dans le développement humain. J’espère rencontrer des coopératrices et des coopérateurs qui me parleront de cette philosophie. Ainsi, je poserai sur papier mes réflexions qui émergeront de ce séjour un peu particulier et des rencontres qu’il provoquera. Je suis définitivement à la recherche de la philosophie de la coopération.

En juillet 2013, mon père, André Martin, écrit les lignes ci-dessus sur son blogue de voyage. Il décide de prendre une session de pause de l’université pour entreprendre un voyage de cyclotourisme en Europe. Mais pas n’importe quel voyage, pour n’importe quelle raison.

Pendant trois mois, il a parcouru les routes d’Europe à vélo, partageant la route avec mon frère, Charles, moi-même et finalement ma mère, Hélène. Au-delà de la quête philosophique et des milliers de kilomètres, ce fut une aventure familiale qui marqua nos esprits et ceux de nos proches.

L'itinéraire

Un résumé en vidéo

Étiqueté avec : , , , , ,