Saisonnalité de la sécurité chez les aînés

Cette recherche s’est réalisée en collaboration avec un groupe d’aînés résidants de Pointe-Saint-Charles à Montréal. L’objectif de cette recherche pour Mark Poddubiuk était de recenser les interventions urbaines conçues et réalisées pour les aînés. Par des rencontres avec le « groupe d’experts », nous avons pu articuler des problématiques urbaines ou architecturales que les aînés vivent à Pointe-Saint-Charles ainsi que des propositions répondant à celles-ci.

Dans le cas présent, la saisonnalité a été abordée avec le groupe d’experts. Les commentaires recueillis étaient univoques : la ville est moins sécuritaire l’hiver que l’été. Le premier aspect abordé était nécessairement les surfaces glacées et enneigées qui deviennent problématiques pour les aînés qui ont de la difficulté à se déplacer ou qui ont peur des conséquences d’une chute. Le second aspect qui émergeait dans les discussions était le temps d’ensoleillement limité l’hiver. Le fait que le soleil se couche tôt l’hiver rend les aînés inquiets ce qui limite leur mobilité et les isole pendant la saison froide.

L’idée d’un luminaire extérieur s’est imposée comme une solution simple qui pourrait être intégrée dans la communauté. Au-delà de l’éclairage qu’il fournirait aux trottoirs et à la rue, le luminaire porterait en lui-même une signification. Il permettrait d’afficher les lieux accessibles au public, commerces et points d’intérêt qui sont sécuritaires.

    Réalisation : automne 2017

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!